Jeudi 18 octobre

Sarreguemines: Une journée justice morte

0
Ils étaient près de 300 à manifester leur mécontentement vis à vis de la réforme de la carte judiciaire à Sarreguemines.

En cause, la suppression de la cour d’appel de Metz et l’imputation d’une grande partie des compétences des tribunaux de grande instance de Thionville et de Sarreguemines.
Une mobilisation qui intervient quelques jours seulement après l’annonce de la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, de calquer la géographie des cours d’appel sur la carte des treize régions de France.
Une intervention qui a éveillé la colère des barreaux et les réticences de nombreux magistrats.

Toutes les explications avec Anne-Sophie Pierson.

Partager

Les commentaires sont fermés.