Mardi 21 novembre

Rotor : la nouvelle boule de Noël de Meisenthal

0

Qui ne s’est jamais posé cette question : combien de jours reste-t-il avant Noël ? Une question universelle et une impatience qui gagnent petits et grands à l’approche des fêtes, qui ont inspiré deux jeunes designers parisiens. Hellene Gaulier et Gwenolé Gasnier, de l’agence GG ont été invités par le centre international d’art verrier de Meisenthal à imaginer l’édition 2017 de la boule de Noël de Meisenthal.

« On s’est demandé ce que représentait Noël pour nous et on s’est rendu compte que le jour de Noël ce n’était pas forcément le plus fort mais c’était ce qui se passe avant, le calendrier de l’avant, les gâteaux de Noël qu’on prépare en famille. On en est arrivés à la mécanique, aux horloges et l’objet qui matérialise le mieux cette idée là, c’est le rouage  » explique Gwenolé Gasnier.

Voilà donc comment est née Rotor, la dernière née des boules de Noël de Meisenthal. Une boule inspirée des mécanismes d’horlogerie et qui symbolise le tic tac du temps qui passe.

Rotor : la nouvelle boule de Noël de Meisenthal

Les deux jeunes créateurs ont dû s’adapter aux contraintes techniques du soufflage de verre : un véritable défi technique. Plusieurs mois de travail, différents moulages en compagnie des souffleurs du CIAV ont été nécessaires pour aboutir à cette version de Rotor.

Pour Hellene Gaulier : « une fois l’idée trouvée et ce n’est pas facile après tout ce qui a déjà été fait, il faut la développer. Plus c’est petit et plus c’est compliqué, en plus une boule de Noël il faut que ce soit magique, c’est la pire des contraintes. »

Chaque année le CIAV invite de jeunes designers à revisiter la traditionnelle boule de Noël. Une collection unique qui permet de susciter la curiosité et de faire vivre un savoir faire : dans la vallée de Meisenthal, on produit des boules en verre soufflé depuis le XIXème siècle, la légende raconte d’ailleurs que ce serait ici que serait née la boule de Noël. Au XIXème siècle la verrerie voisine de Gotzenbruck produit 250 000 boules colorées par an, une véritable aventure industrielle qui prend fin en 1964. Depuis 1999, le Centre d’art verrier tente de faire revivre ce patrimoine grâce à des passionnés.

La boule de Noël de Meisenthal ce n’est pas juste une esthétique ou fonction décorative, elles portent avec elles 500 ans de tradition verrière dans la région, elles portent avec elles les beaux paysages de Meisenthal, sa créativité et son ambition de faire en sorte qu’une tradition ne s’enlise pas dans la nostalgie mais soit un détonateur pour raconter de nouvelles histoires  » explique Yann Grinenberger, directeur du CIAV.

Des souffleurs de verre travaillent sur Rotor, la dernière née des boules de Meisenthal

A l’ouverture de la boutique hier soir, des centaines de personnes se sont pressées pour acheter les fameuses boules. Parmi elles de nombreux passionnés, des habitants aussi qui chaque année attendent avec impatience la nouvelle édition.

« Je les collectionne depuis des années, je suis une passionnée, c’est magnifique. Je les suspends comme des rideaux, en fait ce sont mes rideaux. J’ai deux grandes baies vitrées donc je les suspends, j’en ai plein  » Françoise, une collectionneuse.

En 2016, 42 000 boules de Noël ont été vendues, un succès pour la petite verrerie artisanale.

Reportage: Anne-Sophie Pierson

Partager

Les commentaires sont fermés.