Mercredi 15 août

La TransFensch en grève, le réseau de bus Citéline perturbé

0
Le réseau de bus de la vallée de la Fensch, qui dessert 35 communes dont celles de Thionville et d’Hayange a connu de fortes perturbations ce vendredi 11 mai. Selon les syndicats, plus des trois quarts de ses conducteurs étaient en grève. Le mouvement, lancé par la CGT, l’UNSA et la CFDT, dénonce le plan d’économie lancé par le SMITU, le syndicat mixte des transports urbains de l’agglomération de Thionville-Fensch, propriétaire de la TransFensch : la suppression de lignes et des horaires modifiés auront pour conséquence une baisse d’activité importante pour la société qui exploite le réseau Citéline. Les salariés craignent des suppressions de postes et dénoncent une baisse de la qualité de service rendu aux usagers, dont le prix du billet a été revu à la hausse depuis ce 7 mai.

Philippe Herkel et Antonio De Vuono, délégués syndicaux chez TransFrensch, s’expriment au micro de Gaële Thisse :

Pour le Smitu, le syndicat mixte des transports urbains, l’optimisation du fonctionnement du réseau de bus Citéline est indispensable pour redresser une situation financière compliquée. Toutes les localités resteront desservies, mais le maillage du réseau sera progressivement réduit, de même que la fréquence des bus. Un transport à la demande sera mis en place pour éviter que des bus ne tournent à vide, essentiellement le dimanche.

Il y aura des conséquences pour le personnel de la TransFensch : départs à la retraite non remplacés, transfert de conducteurs vers des compagnies luxembourgeoises. Pour Jérôme Barbé, vice président du SMITU, toutes les solutions sont à ce jour envisagées :

Le projet de réseau de bus en site propre, le Citézen, qui doit voir le jour d’ici 2025 sur ce secteur, n’est lui pas remis en cause. Bien au contraire, il génère des ressources fiscales et permettra de mieux répondre aux besoins de déplacement d’une population en augmentation constante sur ce bassin de vie.

Partager

Les commentaires sont fermés.