Jeudi 14 décembre

La plainte pour harcèlement contre le député Christophe Arend classée sans suite

0

La plainte déposée contre le député LREM de Moselle Christophe Arend a été classée sans suite par le parquet de Sarreguemines en raison du « comportement ambigu de la plaignante ».

En octobre dernier, son ancienne attachée parlementaire avait porté plainte pour harcèlement et agression sexuelle à l’encontre du député l’accusant d’avoir multiplié « les remarques sexistes » mais aussi de l’avoir agressée sexuellement, et d’avoir « tout fait pour (la) faire craquer ». « Les enquêteurs n’ont également trouvé aucun message contenant des avances de la part de M. Arend envers la plaignante », a observé le magistrat.

Les enquêteurs ont en outre récupéré un « nombre assez important de messages échangés entre la plaignante et le député ».  « Il ressort de ces échanges que la plaignante a envoyé de nombreux messages à connotation sexuelle à M. Arend «  a souligné le procureur. « Certains messages envoyés par la plaignante au député s’interprètent plutôt comme des avances faites par la plaignante au député, et pas l’inverse. »

Christophe Arend avait immédiatement démenti ces accusations dans un courrier envoyé fin octobre aux élus de son groupe dénonçant  « ces atrocités que l’on me prête de façon malveillante ». Il avait porté plainte pour dénonciation calomnieuse.

Partager

Les commentaires sont fermés.