Jeudi 15 novembre

Grèves SNCF : Jean Rottner, Président de la région Grand Est réclame des indemnisations pour les usagers

0

L’information a été divulguée aux médias hier par le service presse de la Région Grand Est. Jean Rottner estime que la SNCF est dans l’obligation de compenser le préjudice subi par les voyageurs abonnés et qui subissent de plein fouet la grève perlée des cheminots depuis le 3 avril. Il demande à Guillaume PEPY, Président de La SNCF, de prévoir  « des indemnisations pour les usagers » de la région. 

TENSIONS CHEZ LES USAGERS FRONTALIERS

Dans son communiqué de presse, Jean Rottner rappelle que le mouvement social qui agite la SNCF affecte considérablement le trafic ferroviaire dans le Grand Est, avec environ 1000 trains supprimés chaque jour de grève sur 1699 quotidiens. 

Une grève qui impacte la vie quotidienne des usagers et notamment des frontaliers qui travaillent chaque jour au Luxembourg. En effet, le 23 avril dernier, une liaison TER entre le Luxembourg et Metz a été annulée, cumulée avec un incident technique sur la ligne, provoquant une forte affluence dans la gare de Luxembourg-Ville et une agitation des passagers excédés. Devant cette agitation, les autorités luxembourgeoises ont fait intervenir les forces de l’ordre pour maintenir le calme.

Le déploiement de forces de policières face aux salariés pour pallier les défaillances techniques d’un train luxembourgeois et d’un mouvement soucial français a particulièrement choqué les usagers présents et ne manque pas de faire monter d’un cran la tension sur cette ligne frontalière entre Luxembourg et Metz, qui connait déjà de nombreuses difficultés liées à sa saturation. – JEAN ROTTNER, Président de la Région Grand Est.

LA REGION GRAND-EST EXIGE INDEMNISATIONS ET REDUCTIONS DE PRIX 

C’est pourquoi, la région Grand Est réclame une « indemnisation substantielle » pour compenser le préjudice subi par les voyageurs abonnés. Elle rappelle également que cette compensation financière et indépendante des « réfactions financières » que la région appliquera à la SNCF au regard des prestations commandées et non réalisées. En d’autres termes, elle demande des réductions de prix en raison des prestations ne correspondant pas au cahier des charges initial.

Jean ROTTNER, Président de la Région Grand Est, tient à relayer la voix des usagers, et notamment les dizaines de milliers d’abonnés TER, qui payent pour un service qui n’est pas réalisé dans les faits.

 

Partager

Les commentaires sont fermés.